ÉDUCATION À L’IMAGE

On ne naît pas spectateur, on le devient.

Aujourd’hui, nous vivons dans un monde régi par l’image, qu’elle soit fixe ou animée. La passivité devant cette dernière peut clairement mener à des formes de manipulation de l’esprit qu’il est important d’enrayer. L’image peut être truquée, recadrée, remontée, décontextualisée… L’analyse de l’image et des médias devient donc un enjeu sociétal qui permet à chaque enfant de construire du sens.

Savoir lire une image et accéder à son message permet à l’enfant de se situer par rapport à une œuvre et de situer cette œuvre dans notre société. Cette mise en contexte permet à l’enfant de mettre en place et par là même, de trouver une place.

Dans le cadre de ses missions d’éducation à l’image, l’équipe du festival Trois Jours Trop Courts de Castres met en place des programmes de courts métrages d’animation aux techniques diverses, des ateliers d’initiation et des dossiers pédagogiques destinés aux élèves de primaire et de collège.

Depuis 2013 et avec la complicité de l’association Les Cinglés du Cinéma, des centaines d’enfants du primaire ont pu bénéficier d’ateliers de peinture chinoise à animer, de construction de thaumatropes, de bandes dessinées pour le zootrope ou encore de petits folioscopes de quelques pages. Ces ateliers ont permis aux élèves de comprendre des procédés, telle que la persistance rétinienne, plus facilement. Ils permettent également aux élèves de remonter le temps et de recontextualiser un Art, le Cinéma, dont ils ignorent la plupart du temps l’origine.

Le cinéma d’animation est un médium apprécié des enfants car il permet d’accéder de manière ludique à différentes disciplines telles que la science, les arts visuels, l’histoire des arts, la production d’écrits et mêmes les mathématiques. Il permet de développer des compétences motrices et intellectuelles transversales tout en s’amusant.

En 2017, Trois Jours Trop Courts se lance dans l’accompagnement du spectateur en proposant une intervention « apprendre à devenir spectateur » qui replace le langage cinématographique au cœur de ses préoccupations.

Ces actions sont complémentaires des dispositifs ÉCOLE/COLLÈGE et CINÉMA.

LES ATELIERS

2017 : Compétition Jeune public

compet_jeune_2017

2016 : Minopolska 2.

Programme de courts-métrages polonais

edu_2016_affiche_MinoPolska

2015 : La Magie Karel Zeman

Programme de courts-métrages tchèques

edu_2015_affiche_Karel _Zeman

2014 : Le Mulot Menteur

Programme de 4 films fables

Double page Mulot

2013 : La flûte et le Grelot

Deux films des studios de d’Art de Shanghai

edu_2013_la_flute_et_le_grelot_verso